Your browser does not support JavaScript!

30 septembre 2005 Paru dans N°284 - à la page 72

L'utilisation des boues de station d'épuration en épandage agricole s'avère être pour les collectivités de moyenne importance la solution la plus économique pour l'élimination de ce déchet. Encadrée par le décret n° 97-1133 du 8 décembre 1997 et l'arrêté du 8 janvier 1998, une telle pratique nécessite le respect de certaines teneurs en éléments-traces métalliques ou composés-traces organiques pour être applicable. Bien qu'en principe essentiellement d'origine domestique, certaines utilisations de l'eau dans ces petites agglomérations peuvent générer des apports suffisants pour dépasser la valeur limite et interdire ainsi l'épandage sur des sols agricoles. Confronté à ce problème sur une commune du nord du département, le Service de l'eau du Conseil général de la Nièvre a décidé de mettre au point une technique de recherche pour identifier la source d'une contamination par le plomb (Pb).