Your browser does not support JavaScript!

31 mai 2011 Paru dans N°342 - à la page 31

Longtemps négligée, la gestion des nuisances odorantes fait désormais partie des indicateurs de gestion courante des exploitants de stations d'épuration ou de réseaux d'assainissement. La multiplication des ouvrages de collecte, la concentration des ouvrages de traitement vers des unités de tailles toujours plus importantes et surtout plus proches des riverains, associée à des exigences contractuelles sans cesse plus fortes en termes d'unités-odeur en limite de site, impose désormais un contrôle très strict des nuisances odorantes sur l'ensemble des étapes de traitement des eaux usées et des boues. La mesure en continu devient primordiale pour pouvoir agir à tout moment.