Your browser does not support JavaScript!

28 février 2009 Paru dans N°319 - à la page 68

Des résultats d'études et de recherches ont montré la présence de perturbateurs endocriniens et résidus de substances pharmaceutiques dans les rejets de station d'épuration urbaines et dans les milieux naturels, mais aussi leur grande diversité (structure moléculaire, activité, interactions'), complexifiant ainsi la problématique sanitaire et environnementale. Pour évaluer et déterminer les risques éventuels liés à la présence de ce type de micropolluants, il est indispensable de disposer d'outils métrologiques adaptés et fiables ainsi que d'une stratégie d'évaluation des efficacités d'élimination la plus pertinente applicable au compartiment (eaux usées, eaux de surface, boues, sédiments') environnemental à étudier.