Your browser does not support JavaScript!

30 avril 1997 Paru dans N°201 - à la page 37

La Compagnie Générale des Eaux en tant que régisseur du SEDIF à connu une période de gel exceptionnelle du 24 décembre 1996 au 15 janvier extrêmement froide, elle a du faire face à de multiples dysfonctionnements dans les usines de traitement, à des milliers de fuites sur le réseau de distribution et à des centaines de compteurs gelés. Grâce à une intense mobilisation et à une organisation souple et performante, elle a néanmoins réussi à garantir la continuité du service de distribution d'eau potable dans des conditions tout à fait satisfaisantes pour ses abonnés. En effet, la structure originale mise en place en banlieue parisienne pour le compte du SEDIF a permis d'une part de recentrer tous les moyens disponibles sur le traitement des fuites et d'autre part de les réparer avec une très grande rapidité et une très grande efficacité compte tenu du savoir faire existant.