Your browser does not support JavaScript!

30 novembre 2001 Paru dans N°246 - à la page 95

Les usines de traitement des eaux se doivent de distribuer une eau de qualité irréprochable et qui notamment satisfait les critères de désinfection (CT) pour les parasites pathogènes (Cryptosporidium et Giardia). La première étape de désinfection est une rétention physique de ces parasites par la clarification. Cette étape est souvent complétée par une inactivation des parasites restants par l'ozone. Cependant, l'étape d'ozonation présente l'inconvénient de charger les eaux traitées en ions bromates, à des concentrations pouvant être supérieures à la normes (50 µg/l). Par ailleurs, pour les ions bromates, la nouvelle directive 98/83/CE du 3/11/1998 indique en outre le respect d'une norme de 10 µg/l au plus tard 10 ans à compter de son entrée en vigueur, avec le respect d'une valeur de 25 µg/l pendant la période de 5 à 10 ans.