Your browser does not support JavaScript!

Siham Boumaaza 30 octobre 2018 Paru dans N°415 - à la page 197

Le Chenal algal à haut rendement s’avère comme un système de traitement biologique fiable et adéquat au Maroc. Dans le but d’augmenter sa capacité en charge organique influente, un système étagé est proposé en tant que solution d’optimisation. Cette étude consiste à décrire et à simuler numériquement la diffusion de la matière organique dans le Chenal algal à haut rendement en étage (CARET) en mode série et en parallèle. À partir des résultats obtenus, nous avons constaté que le rendement du CARET est fonction du temps de séjour des deux chenaux et de l’ensoleillement. Ainsi, on a comparé les résultats des dispositions en série et en parallèle et nous avons trouvé que la disposition en série pour un temps de séjour 3 jours dans le chenal haut et 1 jour dans le chenal bas permet d’avoir des rendements plus importants par rapport la disposition en parallèle. À cet effet, nous avons élaboré pour une charge organique de 450?mg/l les fonctions qui lient le rendement au temps de séjour, permettant de se fixer un rendement d’élimination dans le chenal haut et bas et de déterminer le temps de séjour nécessaire pour le CARET en mode série. Les résultats numériques sont obtenus par le code de calcul FLUENT dans sa version ANSYS, Inc. Products 18.0 (version académique), et sont basés sur des études expérimentales et théoriques déjà établies sur le chenal algal à haut rendement.