Your browser does not support JavaScript!

31 janvier 2011 Paru dans N°338 - à la page 61

Les récents développements des sciences de l'olfaction ne sont pas encore passés dans les m'urs de notre société dont la population est restée sur des modes de communication anciens et très flous pour parler odeur. Les techniciens de l'environnement lui ont naturellement emboîté le pas puisqu'ils s'intéressent essentiellement au ressenti des populations pour le domaine des nuisances odorantes. Mais le décalage est maintenant si important que parfois l'incohérence remplace le flou au point de rendre certains discours incompréhensibles. C?est pourquoi cet article offre une réflexion sur le sujet et propose enfin un lexique commun, simple et précis dans son utilisation.