Your browser does not support JavaScript!

30 novembre 1997 Paru dans N°206 - à la page 55

L'étude porte sur les possibilités de nitrifier et de dénitrifier un effluent de type urbain dans une seule et même colonne noyée, à garnissage plastique, sans séparation physique des zones anoxique et aérobie. La régulation des deux phénomènes est obtenue par un contrôle du profil d'oxygène dissous (variation du débit d'air) dans le biofilm. Le travail est réalisé dans une colonne noyée alimentée à contre-courant, et ce pour différentes charges volumiques en DCO (0,23 à 1 kg DCO.m-3.j-1) et en pollution azotée (0,023 à 0,1 kg N.m-3.j-1). Il apparaît qu'une concentration en oxygène dissous de 4 à 5 mg.l-1 dans la phase liquide permet d'éliminer plus de 92% de la DCO et 70 à 83% de l'azote total.