Your browser does not support JavaScript!

30 octobre 2002 Paru dans N°255 - à la page 156

Environ 80 000 produits chimiques font l'objet en Europe d'un commerce. Ces composés se retrouvent incorporés dans des produits finis commercialisés vers l'industrie, les collectivités et les particuliers. Ils peuvent aussi être intégrés dans des synthèses et partiellement disparaître. Nous ne disposons pas facilement d'informations environnementales et sanitaires sur ces molécules, à plus forte raison sur les mélanges que l'on peut observer dans les rejets industriels ou mixtes. Il en est de même pour les autorités administratives (Drire, Agences de l'eau, Diren), et de nombreux industriels, qui, faute d'outils simples et accessibles, ne peuvent, pour un produit chimique donné :  en mesurer l'impact environnemental (biodégradation, résiduels probable de DCO dure, incidence sur le milieu naturel, contribution éventuelle à la pollution atmosphérique si le produit est volatil) ;  en estimer l'impact sanitaire, non seulement lié au rejet direct dans l'eau, mais aussi le transfert dans l'atmosphère au niveau des réseaux d'assainissement et de la station d'épuration. La présente publication a pour but de décrire certaines approches techniques prédictives utilisées en interne.