Your browser does not support JavaScript!

30 avril 1998 Paru dans N°211 - à la page 40

La France possède une longue et solide expérience en matière d'indices diatomiques, et de nombreuses applications ont été menées sur l'ensemble du territoire national depuis les années 90. Afin d'intégrer les diatomées dans les réseaux de surveillance de la qualité des cours d'eau, les Agences de l'Eau et le Cemagref se sont associés en 1994 pour mettre au point un indice diatomique applicable en routine par des organismes gestionnaires. Cet indice, appelé Indice Biologique Diatomée ou IBD, a été construit sur un jeu de données national de 1332 inventaires couplés à 14 paramètres de la qualité des eaux. L?utilisation de techniques statistiques modernes a conduit à élaborer un indice original utilisant 209 taxons dont 57 appariés et reposant sur l'utilisation de profils écologiques. Les différentes étapes de mise au point de l'indice ainsi que les premiers résultats d'applications sont présentés.