Your browser does not support JavaScript!

28 février 2008 Paru dans N°309 - à la page 27

Face à l'érosion du capital foncier en milieu rural, quoi de plus naturel et de plus conforme au concept de développement durable que de chercher à réintégrer les friches industrielles au sein de l'aménagement urbain? Pourtant, deux raisons incitent plutôt les maitres d'ouvrages à aménager des terrains nouveaux plutôt qu'à réhabiliter d'anciennes friches: la crainte de devoir faire face à des coûts de décontamination trop élevés et la volonté de rentabiliser rapidement leur investissement. Bien que les obstacles à la réhabilitation de ces anciennes friches soient nombreux, les solutions existent pour permettre d'accélérer les opérations de réaménagement de ces sites contaminés.