Your browser does not support JavaScript!

30 mai 2014 Paru dans N°372 - à la page 51

Jadis considérées comme une fatalité, les nuisances odorantes sont de moins en moins bien tolérées. Sur les nouveaux projets de stations d'épuration, ce sujet est désormais pris en compte dès le stade des études. En revanche, pour les ouvrages de traitement existants, le problème reste complexe et requiert de la part des exploitants une combinaison d'actions préventives et curatives. Les solutions existent, elles sont nombreuses et efficaces pour autant qu'elles soient adaptées au cas considéré.