Your browser does not support JavaScript!

30 juillet 2010 Paru dans N°333 - à la page 54

Le GIEC a confirmé que la probabilité que le réchauffement climatique soit dû à l'activité humaine est supérieure à 90 %. Passons outre le débat animé sur les 10 % d'incertitude pour analyser les enjeux des engagements pris. Au niveau européen, il est prévu de diminuer par 4 les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) en 2050. D?ici 2020, les objectifs, dits des ?3x20?, tendent vers une réduction de 20 % de la consommation d'énergie et d'émissions de GES, et l'augmentation à 20 % de la part des énergies renouvelables. En conséquence, la loi de Planification et Orientation de la Politique Energétique POPE engage la France à réduire ses émissions de GES de 2 à 3 % par an. Aujourd'hui, nul ne sait exactement comment atteindre ces objectifs, la seule certitude réside dans le besoin d'additionner toute une série d'actions allant vers ce but.