Your browser does not support JavaScript!

L'innovation, remède à la crise
29 novembre 2013 Paru dans N°366

Pollutec Horizons, qui s'est déroulé du 3 au 6 décembre 2013 à Paris Nord Villepinte, a dévoilé les dernières avancées de la recherche et les solutions innovantes des différents secteurs de l'environnement dont celui de l'eau, l'un des plus dynamiques aujourd'hui. Malgré un contexte économique très tendu, l'innovation reste à l'ordre du jour.

Si innover, c'est réussir le pari de lancer de nouveaux produits, de nouveaux services, de nouveaux procédés ou de nouvelles sources de matières premières ou même d'énergie, alors le secteur de l'eau, le plus important du domaine de l'environnement, reste très dynamique.

Les 40 pages qui suivent sont là pour en témoigner.

Encore ne représentent-elles qu'une petite partie de tout ce qui se créé, de tout ce qui se prépare et s'expérimente au sein de la filière eau, dont le potentiel, en termes d'innovation reste très important. Certes, les innovations dites « de rupture », celles qui font table rase de l'existant pour le remplacer par quelque chose de complètement nouveau qui modifie profondément les conditions d'exploitation d'un procédé, restent assez rare.

On observe plutôt des innovations dites « incrémentales », qui ne bouleversent pas les modes d'exploitation ni l'état de la technique, mais y apportent une amélioration notable. Elles résultent le plus souvent de l'intégration du meilleur des connaissances actuelles dans un produit ou un service existant, ce qui permet d'aller toujours plus loin dans la satisfaction d'un besoin ou la réalisation d'une tâche.

Mais d'avancée en avancée, ces innovations, grâce à l'avantage concurrentiel qu'elles confèrent, sont bien souvent vitales.

Dans un contexte de crise, elles jouent même un rôle fondamental.

D’abord parce que l'immobilisme conduit bien souvent à prendre un retard difficile, voire impossible à combler.

Ensuite, parce qu'il est vital d'apporter des réponses efficaces à une équation qui concerne désormais tous les exploitants sans exception : comment gérer un ouvrage ou un procédé en consommant moins d'eau, moins d'énergie, moins de réactifs tout en minimisant son empreinte environnementale et en diminuant les coûts d'exploitation et de maintenance ?

Cette quête de l'innovation dite « frugale », un concept venu d'Inde dont on parle surtout dans les pays émergents, celle qui permet de faire plus avec moins, de créer plus de valeur avec moins de ressources, est en passe de devenir un impératif absolu pour rester compétitif pendant la période de grands bouleversements socio-économiques et technologiques que nous traversons. Elle constitue également un levier de transition important vers une économie plus verte, plus sobre et donc plus soutenable.

Les innovations technologiques présentées dans notre dossier téléchargeable ont été sélectionnées pour la qualité de la réponse qu'elles apportent à cette problématique. Certaines, signalées par le sigle « Pollutec Horizons », étaient visibles au salon.

D’autres, ne l'étaient pas, ou pas encore. Pour entrer en contact avec les entreprises qui les ont développées et qui maintenant les présentent, il suffit de cliquer ici.

 

Vincent Johanet


Pour télécharger notre dossier « innovations » au format PDF, cliquez ici Pour consulter les innovations présentées dans le « Guide des nouveautés techniques 2014 », cliquez ici