Your browser does not support JavaScript!

30 mars 2007 Paru dans N°300 - à la page 59

En France des arrêtés ministériels réglementent les différents dispositifs de l'assainissement non collectif. Le dispositif ?classique? est l'épandage dans les sols des eaux usées issues des fosses septiques. Cet épandage si facile à pratiquer masque une réalité méconnue : le sol est un corps naturel complexe. Son extension dans les trois dimensions, sa variabilité et son évolution dans le temps complique l'évaluation de la faisabilité de l'épandage notamment sur le point crucial de l'infiltration et de l'épuration des eaux usées. Dans ces conditions le mariage entre eaux usées et sol est-il raisonnable ? La prise en compte des différentes fonctions des sols (dont la fonction de filtration-épuration) et donc des usages passent par l'inventaire cartographique des sols et l'établissement d'un référentiel pédologique avec un niveau de résolution suffisamment précis. Ce référentiel devrait être un outil de connaissance, d'analyse et d'expertise pour une gestion pérenne de l'assainissement non collectif et des sols.