Your browser does not support JavaScript!

31 juillet 2012 Paru dans N°353 - à la page 68

De nombreux micropolluants organiques présents dans les eaux usées sont mal éliminés dans les stations de traitement des eaux usées (STEU). Afin d'en réduire les rejets dans les milieux récepteurs, différents procédés appliqués en traitement tertiaire sont proposés. Cet article présente les résultats obtenus sur deux stations de traitement biologique sur lesquelles trois procédés ont été testés : procédé d'oxydation chimique à l'ozone, procédé d'adsorption sur un réacteur CAP (Actiflo®carb) et un procédé combinant de façon judicieuse l'ozone et le réacteur CAP. Les expérimentations permettent de souligner l'efficacité du procédé Actiflo®Carb tant en terme de qualité d'eau produite (turbidité, COD) qu'en terme d'efficacité vis-à-vis des composés responsables des perturbations endocriniennes. Le procédé d'oxydation chimique à l'ozone est très efficace mais présente l'inconvénient majeur de former des sous-produits. La combinaison O3/réacteur CAP semble être la plus prometteuse car elle allie l'efficacité de l'ozone aux avantages de l'adsorption du charbon actif sans pour autant produire de sous-produits.