Your browser does not support JavaScript!

30 novembre 2009 Paru dans N°326 - à la page 109

Les Français sont très majoritairement favorables à une tarification de l'eau selon laquelle les premiers litres d'eau potable seraient d'un prix très faible pour tous les ménages (75 % en faveur d'une première tranche gratuite selon l'Enquête BVA - AESN de décembre 2005). D?autre part, les Français sont de plus en plus conscients du fait que les dépenses d'eau ne sont plus négligeables pour les personnes démunies vivant dans des municipalités où l'eau est chère. De nombreux responsables de la tarification de l'eau au niveau municipal ou intercommunal étudient comment satisfaire ces préoccupations car jusqu'ici les considérations sociales sont peu intervenues vu le prix peu élevé de l'eau qui a longtemps prévalu. Or selon l'INSEE, le prix de l'eau a augmenté de 10 % au cours de la dernière année et de 30 % en 10 ans.