Your browser does not support JavaScript!

Jean Duchemin 28 septembre 2018 Paru dans N°414 - à la page 99

Les perturbateurs endocriniens ont fait l’objet d’articles nombreux qui ont généré une méfiance et une inquiétude du public vis-à-vis de produits mal connus et pourtant présents dans beaucoup d’éléments de notre vie quotidienne ; la manière de traiter ces problèmes a illustré de fortes divergences entre les États au sein de l’Union Européenne. Le présent article, publié en collaboration avec l'Encyclopédie du Développement Durable (www.encyclopedie-dd.org) et avec le soutien de l'Académie de l'Eau, vise à mieux faire comprendre les éléments de ce débat en partant de la connaissance de notre système endocrinien, des produits susceptibles d’en perturber le bon fonctionnement, de l’état des connaissances sur la présence et nocivité de ces matières actives pour l’environnement et la santé et enfin des réglementations actuelles et moyens de prévention individuelle. Ces controverses illustrent aussi les difficultés à trouver des voies d’accord entre de grands groupes industriels disposant de moyens d’expertise et de lobbying puissants et des États qui n’ont pas su créer les moyens d’une contre-expertise indépendante à la hauteur des enjeux. L’auteur fait en conclusion quelques propositions susceptibles d’améliorer la situation.