Your browser does not support JavaScript!

30 janvier 2007 Paru dans N°298 - à la page 43

Les légionelles, bactéries hydro-telluriques sont présentes en eaux douces naturelles, comme les eaux superficielles, et en moindre quantité en eaux souterraines. Abondantes en eau chaude, leur présence en quantité significative en eau froide est anecdotique, 37 °C étant leur température optimale de développement. Une étude menée en 2005 a permis d'aborder la métrologie et l'écologie de ces bactéries, dans un système d'adduction d'eau potable. Une usine alimentée par des eaux superficielle et souterraine, et son réseau de distribution, ont été suivis. Legionella spp et la forme pathogène L. pneumophila ont été étudiées, sous leurs formes cultivables par mise en culture, et génomiques par PCR. L?absence de légionelles cultivables dans les eaux étudiées a été vérifiée, qu'il s'agisse d'eau brute, traitée ou distribuée. Seule, des unités génomiques de Legionella spp et non de L. pneumophila ont été détectées dans les ressources, leurs niveaux diminuant peu le long de la filière de traitement pour atteindre des valeurs aléatoires et parfois élevées en eau traitée ou distribuée. La présence de génomes bactériens de Legionella spp en eau potable ne signifie cependant pas qu'un risque quelconque est associé à cette situation.