Your browser does not support JavaScript!

30 avril 2008 Paru dans N°311 - à la page 66

Les lixiviats de centre de stockage des déchets ultimes (CSDU) sont des effluents industriels complexes dont la problématique du traitement est très variable d'un site à l'autre. Cet article propose un état de l'art des filières classiques de traitement des lixiviats : par voie biologique et par voie physico-chimique. Les procédés biologiques (aérobies ou anaérobies) sont principalement adaptés aux lixiviats biodégradables tandis que les procédés physicochimiques (précipitation, coagulation/floculation, adsorption, oxydation, stripping) sont préférentiellement utilisés pour des lixiviats stabilisés ou pour éliminer un polluant ciblé. Toutefois, compte tenu de la grande variabilité de la composition de ces effluents, ces procédés sont souvent complémentaires, les procédés physico-chimiques servant de prétraitement ou de traitement de finition.