Your browser does not support JavaScript!

30 novembre 1993 Paru dans N°168 - à la page 62

Bien que le chlore soir l'un des désinfectants le plus universellement utilisé dans le traitement des eaux de piscines, son emploi présente cependant de nombreux inconvénients auxquels on peut pallier en employant du brome sans entraîner de surcoût d'exploitation. L'article explique les modes d'action du chlore et du brome dans l'eau, puis il passe en revue les inconvénients du chlore : dépendance du pH, perte d'efficacité en fonction du pH, efficacité du chlore en présence d'ammoniaque, formation de chloramines, faible efficacité bactéricide des chloramines, problème d'odeur, corrosivité de l'eau traitée au chlore, toxicité des produits de décomposition du chlore, faible efficacité virulicide du chlore, toxicité des effluents. Il les compare avec la situation existante lorsqu'on utilise du brome qui, lui, ne génère pas tous ces désagréments. Par la suite, il explique concrètement comment injecter du brome dans les piscines publiques ou privées, soit à l'aide de tablettes solides BCDMH, soit en utilisant, conjointement avec un oxydant chloré ou non, du bromure de sodium qui générera de l'acide hypobromeux, en permettant ainsi de bénéficier à très bas coût des avantages du brome.