Your browser does not support JavaScript!

Le procédé Loïlyse : une innovation majeure pour l'élimination des xénobiotiques contenus dans les eaux

30 decembre 2010 Paru dans N°337 - à la page 48 ( mots)

Le projet Loïlyse concerne l'élimination des composés actifs chimiques présents dans les eaux, appelés xénobiotiques. La plupart d'entre eux sont persistants, bio-accumulatifs et toxiques. Ces polluants ne sont pas traités dans les stations d'épuration actuelles et sont rejetés dans l'environnement. Le brevet international Loïlyse constitue une ultime étape d'épuration des eaux avant rejet ou réutilisation. Il est techniquement compatible avec les stations de traitement actuelles, et économiquement viable en termes d'investissement et de fonctionnement. Ce procédé peut être installé dans les usines de potabilisation, les stations d'épuration, les industries chimiques et pharmaceutiques, mais aussi sur tout effluent dit de process pour lequel la présence de matières organiques n?est pas souhaitée, afin d'assurer une meilleure protection de l'environnement, des consommateurs et de la ressource eau.

Cet article est réservé aux abonnés, pour lire l'article en entier abonnez vous ou achetez le
Acheter cet article Voir les abonnements