Your browser does not support JavaScript!

28 septembre 2012 Paru dans N°354 - à la page 79

En 2012, tous les feux sont au vert pour que l'assainissement du territoire français dans son ensemble soit de très bonne qualité. Pourtant la réalité du terrain est aujourd'hui très différente et notamment les réhabilitations indispensables d'installations de petit assainissement touchent moins du quart de ce qui devrait être pour atteindre une situation de bon état de l'assainissement en 2040. Dans ce contexte, il faut s'interroger sur le positionnement de chaque acteur de ce petit assainissement, avec pour objectif premier d'améliorer notre environnement national. La précision des objectifs, la clarification des rôles, l'amélioration de l'écoute, la volonté vraie de transparence, la mise en commun des patrimoines professionnels d'expériences et de savoirs sont des sujets accessibles à chaque acteur sous réserve qu'il accepte de rester à sa place et seulement à sa place.