Your browser does not support JavaScript!

30 septembre 2001 Paru dans N°244 - à la page 71

L?eau oxygénée peut réagir directement, par oxydation ou réduction, ou indirectement (sous forme activée) pour éliminer des polluants divers en phase aqueuse ou en phase gaz. De nombreuses applications se sont développées ces dernières années dans le domaine industriel en raison d'un positionnement économique favorable du produit et des contraintes croissantes sur les rejets. Les trois cas présentés dans notre publication concernent: - la substitution de l'hypochlorite de sodium par H202 en décyanuration d'un effluent de traitement de surface des métaux, - l'élimination de chlore libre dans un effluent de l'industrie chimique et, - l'élimination de la DCO et des phénols dans des eaux de lavage de machine d'un site de fabrication de papier abrasif. Les résultats obtenus démontrent que l'utilisation de peroxyde d'hydrogène permet d'atteindre des objectifs de dépollution poussés, de façon économique et avec des investissements réduits. On a répertorié aujourd'hui, en France, plus d'une trentaine d'utilisations de peroxyde d'hydrogène en production d'eau potable, en traitement d'eaux résiduaires urbaines ou industrielles et en traitement des gaz dans des conditions de mise en ?uvre parfaitement maîtrisées.