Your browser does not support JavaScript!

29 janvier 1993 Paru dans N°160 - à la page 63

Après une campagne d'analyses, qui a permis de qualifier et de quantifier les émissions odorantes de la station d'épuration de Reims, trois actions ont été définies et réalisées. En premier, les effluents provenant du traitement des boues sont traités par de l'eau oxygénée. La couverture et la ventilation des principales sources d'odeurs permet de capter ces nuisances. Une désodorisation par lavage chimique, traitant 8000 m3/h, est dimensionnée à l'aide d'un logiciel modélisant les phénomènes d'absorption gaz-liquide avec réaction chimique. La consommation des réactifs est calculée en fonction des flux d'odeurs (H2S, NH3, amines, RSH), mais aussi du CO2 présent dans l'air.