Your browser does not support JavaScript!

28 septembre 2012 Paru dans N°354 - à la page 53

Les lixiviats de décharge, eaux pluviales ayant traversé un massif de déchets, ne peuvent être rejetés en l'état. Selon le débit à traiter annuellement, sa charge polluante, la possibilité ou pas de rejeter de l'eau au milieu accordée par l'autorisation préfectorale de l'installation, on élaborera une solution à partir d'une palette de procédés existants. Cette solution est affectée par un nouveau facteur : la disponibilité et la valorisation du biogaz produit par le site.