Your browser does not support JavaScript!

30 novembre 2007 Paru dans N°306 - à la page 135

Lorsque l'ingénierie est confrontée à un problème de pompage impliquant une évolution des paramètres du réseau, la solution qui vient bien souvent à l'idée est de recourir à la variation de vitesse car techniquement et économiquement cette technique a su se rendre accessible. En y regardant de plus près, le recours à la variation de vitesse n?est pas une solution miracle: une pompe rotodynamique (centrifuge, hélico-centrifuge ou hélice) comme toute turbomachine possède un domaine de fonctionnement ayant des limites physiques. Parallèlement son système d'entraînement (moteur associé à un variateur) est également limité dans sa mise en oeuvre. Il en résulte donc un domaine d'application qui, même s'il ne résout pas tous les problèmes, répond à un grand nombre de problématiques. Pour les mêmes raisons, le choix des bonnes caractéristiques et donc de la bonne machine pour s'adapter au service que l'on en attend n?est pas si simple qu'il y parait et, sans réflexion, des erreurs de choix peuvent être commises.