Your browser does not support JavaScript!

27 février 1997 Paru dans N°199 - à la page 23

L'introduction de l'informatique comme support d'étude dans les phases de conception des usines d'eau potable a apporté aux bureaux d'ingénierie, par des moyens de calcul accrus, la possibilité d'effectuer des simulations de fonctionnement très en amont de la réalisation. Ces simulations permettent d'analyser et de comprendre le comportement des filières de traitement, garantissant ainsi à l'ingénieur la justesse et la qualité de sa conception. Les outils de simulation ont peu à peu investi tous les domaines de l'ingénierie de l'eau. Chacun de ces domaines correspond à une étape clé de la conception d'une filière complète comme de celle d'un ouvrage s'insérant dans une filière existante. En ce qui concerne le fonctionnement hydraulique des filières de traitement, les applications de la simulation informatique sont les suivantes : Grâce aux simulations de fonctionnement de filières complètes, il est possible de dimensionner la taille des ouvrages de stockage et donc d'optimiser le ratio " investissement / coût d'exploitation " ; les calculs de profils hydrauliques rendent possible le positionnement précis des ouvrages de génie civil ainsi que la définition des caractéristiques des équipements ; la sécurité hydraulique de l'installation peut être assurée grâce à la simulation des phénomènes transitoires ; la qualité du traitement de l'eau est suivie par des simulations d'écoulement dans les différents ouvrages (cuves d'ozone, réservoirs de chloration, décanteurs, ...) ; enfin, l'intégration d'une nouvelle installation dans son environnement peut être étudiée en détail ; influence d'une pollution de la ressource, impact des prélèvements et des rejets éventuels, conséquences pour les riverains.