Your browser does not support JavaScript!

30 septembre 1993 Paru dans N°166 - à la page 100

La dépollution d'un site contaminé suppose au préalable la réalisation d'un diagnostic aussi exhaustif que possible. Ce diagnostic inclut la réalisation de prélèvements et d'analyses effectuées suivant un protocole précis et un plan d'échantillonnage qui doit être adapté au fur et à mesure que les résultats d'analyse sont connus. Compte tenu des coûts d'immobilisation des chantiers de dépollution et de la grande variabilité des coûts de mise en décharge ou de traitement des déchets suivant leur nature, l'intérêt économique de disposer sur site de moyens d'analyses rapides est évident. Parmi les équipements embarqués qui peuvent être complétés en fonction des éléments recherchés, sont actuellement disponibles le spectromètre, le chromatographe en phase gazeuse et le chromatographe en phase liquide, ce dernier s'avérant particulièrement performant notamment pour la recherche des polychlorobiphényles (PCB). Au titre du " contrôle qualité " que nous nous imposons, 10 à 15% des échantillons sont transmis pour validation à un laboratoire répondant aux normes Afnor, CEE et ISO 9001, bien qu'à ce jour les précisions des très nombreuses mesures réalisées sur site n'aient pas été mises en défaut. Enfin, l'analyse en temps réel des produits contaminants éventuellement toxiques permet une meilleure maîtrise de la sécurité du personnel.