Your browser does not support JavaScript!

30 septembre 2004 Paru dans N°274 - à la page 52

Le phosphore présent dans les eaux résiduaires urbaines provient principalement des détergents. C'est l'un des éléments entraînant l'eutrophisation des lacs et des cours d'eau. Afin de limiter ce problème, la réglementation s'est renforcée en 1994. Depuis, beaucoup de stations de traitement des eaux résiduaires se sont vues dans l'obligation de mettre en place un traitement du phosphore. Deux types de procédés existent : le traitement physico-chimique par précipitation du phosphore, qui est plus spécifiquement utilisé dans les petites installations, et le traitement biologique, qui ne peut être utilisé seul puisqu'il ne permet pas de satisfaire la réglementation. Un traitement combiné permet alors d'obtenir une concentration en phosphore répondant aux normes de rejet et une quantité de boues produites optimisées.