Your browser does not support JavaScript!

30 novembre 1993 Paru dans N°168 - à la page 51

La mesure en continu, notamment de l'ammoniac et des nitrates dans les eaux de surface, devient de plus en plus nécessaire, soit pour des raisons de protection des rivières vis-à-vis des pollutions accidentelles (stations d'alerte), soit pour des raisons économiques, en permettant une utilisation rationnelle contrôlée de mélanges d'eaux d'origines différentes. Une étude comparative des méthodes d'analyse possibles de ces deux composés explique le choix technologique des méthodes ampérométrique et potentiométrique. La prise en compte des impératifs pratiques des utilisateurs, liés aux conditions particulières de ces installations, a débouché sur la conception d'analyseurs automatiques exploitables, c'est-à-dire respectant l'objectif d'une maintenance mensuelle simple.