Your browser does not support JavaScript!

30 octobre 1998 Paru dans N°215 - à la page 116

Innovation en nanofiltration dans le domaine industriel L'objet de cette innovation concerne la réduction importante de la teneur en sulfates d'eaux potables ou d'eaux de procédé afin de satisfaire des contraintes de potabilité ou des contraintes liées à l'utilisation de l'eau et du recyclage de l'eau usée dans l'industrie. La séparation membranaire trouve parfois ses limites dans la sursaturation de certains sels comme le sulfate de calcium, baryum et strontrium. Le taux de conversion peut alors être limité du fait de la présence de ces sels. Selon un mode de mise en oeuvre spécifique, la désulfatation peut être réalisée par filtration sur des membranes de nanofiltration, d'osmose inverse ou par évaporation. Dans le cadre de cet article, nous allons nous intéresser aux problèmes d'une industrie minière relatifs à la gestion d'une lagune et au recyclage d'ERI vers le procédé de concentration du minerai par voie humide. Degrémont propose un système original de désulfatation des eaux sur membranes de nanofiltration. Cette technique qui permet d'augmenter les performances de la nanofiltration et de limiter les pertes en eau peut, bien entendu, être généralisée à d'autres problèmes de désulfatation.