Your browser does not support JavaScript!

30 octobre 2002 Paru dans N°255 - à la page 111

À la fin de l'année 1997, la première application industrielle de charbon actif en poudre combiné aux membranes d'ultrafiltration (CAP-UF) pour la production d'eau potable était mise en ?uvre sur l'usine de Vigneux-sur-Seine (France). Ce procédé membranaire avec adsorption sur charbon actif avait pour objectif l'amélioration de la qualité microbiologique de l'eau traitée et l'atténuation des épisodes saisonniers de goûts et odeurs dans le réseau de distribution. Cet article présente les résultats d'une étude de suivi de la qualité organique et microbiologique menée sur le réseau alimenté par l'usine de Vigneux pendant deux ans avant (1996-97) et après (1998-99) la mise en ?uvre du procédé CAP-UF. Les résultats de cette étude montrent que l'application du charbon actif en poudre dans les membranes d'ultrafiltration permet de réduire efficacement les concentrations de matière organique. Cette réduction de matière organique totale se traduit en une amélioration significative en terme de goûts et odeurs, de formation de sous produits de désinfection, de stabilité microbiologique et de couverture de désinfectant dans le réseau.