Your browser does not support JavaScript!

30 janvier 2007 Paru dans N°298 - à la page 81

Autrefois, un grand lac salé occupait une partie de ce que l'on appelle aujourd'hui la Tunisie. Il se jetait dans la Méditerranée au niveau du golfe de Gabès. De ce lac légendaire est née l'idée d'inonder les chotts algéro-tunisiens grâce à un canal percé depuis l'isthme de Gabès pour fertiliser le désert en transformant son climat. Histoire d'un projet fou qui est passé à deux doigts de sa réalisation.