Your browser does not support JavaScript!

30 octobre 2011 Paru dans N°345 - à la page 104

On dit qu'avec la Grande Muraille et le Grand Canal Beijing-Hangzhou, les Karez de Tourfan font partie des trois ouvrages les plus importants de la Chine antique. Invisibles, ils assurent pourtant depuis plusieurs millénaires la prospérité d'une cité située dans l'une des régions les plus inhospitalières de la planète.