Your browser does not support JavaScript!

30 decembre 2005 Paru dans N°287 - à la page 81

Nous sommes à Paris au mois de juin 1880. Depuis les travaux de Haussmann, les eaux d'égouts, directement rejetées en Seine à Clichy, engendrent une pollution sans précédent. On cherche le moyen d'éviter leur déversement dans le fleuve. Les services assainissement de la ville engagent des essais de valorisation agricole des eaux d'égouts. Les champs d'épandages sont nés. Et avec eux, une course en avant, de plus en plus d'eau devant être évacuée puis traitée dans une ville en constante expansion. Nous reproduisons ci-après un article paru dans le numéro de juin 1930 de la revue L?EAU qui relate les premières tentatives d'épandages des eaux d'égouts. Le texte est reproduit avec les publicités de l'époque...