Your browser does not support JavaScript!

30 juillet 2010 Paru dans N°333 - à la page 129

Ce gigantesque aqueduc destiné à permettre le franchissement de la vallée au « canal de l'Eure » devait être l'un des « ouvrages magnifiques du Roy Louis en temps de paix ». Après avoir englouti des sommes colossales et causé la mort de plus de 10 000 ouvriers, il sera finalement abandonné.