Your browser does not support JavaScript!

30 mars 2000 Paru dans N°230 - à la page 51

À l'heure actuelle, le traitement biologique est de plus en plus sollicité pour aborder le traitement des sols contaminés par les HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques). Ce type de traitement semble convenir en priorité aux cas où la pollution est constituée en majorité de HAP légers (2 ou 3 cycles). Dans le cas inverse où les HAP lourds sont présents de manière significative, l'efficacité des traitements biologiques n?est pas évidente. Anjou Recherche et GRS Valtech ont expérimenté le procédé américain MGP Biorem (Manufactured Gas Plant Bioremediation) qui consiste à combiner des étapes de traitement biologique avec une phase de dégradation par un oxydant chimique puissant. Les résultats de cette méthode ?forte? indiquent à nouveau certaines limites de la voie ?biologique? pour le traitement des HAP lourds et reposent la question des garanties de traitement par voie biologique.