Your browser does not support JavaScript!

31 octobre 2013 Paru dans N°365 - à la page 35

Compte-tenu du nombre croissant d'installations de méthanisation en France et à l'étranger, la demande des opérateurs s'est récemment accentuée pour obtenir des moyens de diagnostic rapides et fiables de l'activité biologique anaérobie in situ. La technique d'observation microscopique « F420 » appliquée au diagnostic de la biomasse anaérobie à l'état frais a démontré son efficacité de façon équivalente à une observation de boues floculées dans un bassin d'aération. Cette technique permet d'observer rapidement la biomasse méthanogène, révélatrice de l'état de santé du réacteur anaérobie. Veolia présente dans cet article deux exemples d'applications pratiques issues de ses trois dernières années de mise en application du diagnostic.