Your browser does not support JavaScript!

30 novembre 1993 Paru dans N°168 - à la page 61

L'exploitation des eaux souterraines nécessite la réalisation de forages ; ces ouvrages ont en général une durée de vie élevée. Mais fréquemment, pour des causes chimiques ou biologiques (bactéries), des dépôts peuvent se former sur les parois et dans les crépines, et provoquer un colmatage par incrustation. Il est plus économique de réhabiliter ces forages que de les remplacer par des ouvrages neufs. Mais cela suppose des interventions adaptées : traitement chimiques (acide, chlore,...) ou mécanique (brossage des crépines...). Ces techniques doivent être choisies après établissement d'un diagnostic par caméra vidéo, qui permet de visualiser les incrustations, mais ne permet pas de préciser leur nature. Il fallait donc créer un système permettant d'effectuer un prélèvement de ces incrustations afin de les identifier.