Your browser does not support JavaScript!

28 decembre 2001 Paru dans N°247 - à la page 47

À travers l'étude de la qualité physico-chimique de quelques eaux souterraines du Sahara septentrional, le problème de l'excès en fluor et ses conséquences sanitaires Fluoroses) sont exposés. Les échantillons d'eau prélevés ont concerné la région orientale du Sahara septentrional algérien et ont montré des teneurs en fluor dépassant les normes dans les nappes les moins profondes (nappe du complexe terminal), associées à des conductivités et des duretés excessives. Un traitement simple et économique (précipitation chimique à la chaux) est préconisé et testé sur trois eaux naturelles destinées à l'alimentation en eau potable. Les bons rendements d'élimination du fluor peuvent être attribués à une quantité non négligeable en magnésium dans ces eaux et à des teneurs en fluor ne dépassant pas 5 mg/l. Un schéma des installations de traitement est également proposé en tenant compte de la qualité initiale de l'eau et des disponibilités de la région.