Your browser does not support JavaScript!

31 juillet 2009 Paru dans N°323 - à la page 87

La légionellose, maladie causée par les bactéries du genre Legionella, engendre de forts taux de mortalité parmi les personnes atteintes (15 à 20 %). Ces bactéries rencontrent des conditions de croissance optimales dans les réseaux d'eau chaude sanitaire (RECS). La lutte contre les légionelles est donc d'une grande importance dans le domaine du traitement de l'eau. Ainsi, une unité pilote simulant un RECS à échelle réelle a été construite par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) afin d'évaluer l'efficacité des traitements anti-légionelles à la fois dans l'eau et dans le biofilm où se rencontrent 98 % de ces bactéries.