Your browser does not support JavaScript!

28 janvier 2000 Paru dans N°228 - à la page 40

Dans cette étude, il s'agit d'examiner par simulation informatique la sensibilité ainsi que l'intervalle de taille des pores d'une membrane d'osmose inverse accessible par une méthode combinant pression de bulle et perméabilité de solvant. Cette méthode donne accès à la distribution de la taille des pores d'une membrane en mesurant la pression nécessaire pour pousser un liquide à travers une membrane gorgée d'eau. En pratique, le plus petit flux mesurable est estimé à 0,1 ml.cm-2.s-1 et les résultats sont fiables à 0.01 ml.cm-2.s-1. La plus petite pression applicable est fixée à 1,1.105 Pa. Les résultats indiquent les pressions et les débits de travail, la pression P sur laquelle on peut relever les débits, la plage d'intensité de débits J mesurables et les rayons de pores accessibles Dr. Les plages de pression et de flux balayées dans l'expérience varient inversement. Quelque soit la tension interfaciale entre A et B, des pores de petites tailles (à partir de 4 nm de diamètre) sont facilement accessibles sans appliquer des pressions trop élevées. Néanmoins une tension interfaciale élevée permet une mesure plus précise des débits et de la pression.