Your browser does not support JavaScript!

29 janvier 1999 Paru dans N°218 - à la page 47

Des essais d'épuration des eaux boueuses, par lagunage naturel sont effectués durant deux campagnes sucrières. L'objectif principal de cette étude est d'évaluer la faisabilité de l'auto-épuration par lagunage naturel et l'effet du dosage de l'Aluminium, du Fer et de la Chaux sur la qualité des eaux épurées. Ces essais ont été effectués avec trois temps de séjour (9, 16 et 22 jours). Les résultats obtenus permettent de constater que l'abattement de la pollution, dans la station d'épuration, est important et augmente avec le temps de séjour. Le temps de séjour de 16 jours est le mieux indiqué pour concilier la durée de la campagne sucrière et la réduction de la charge polluante. Le séjour des eaux dans les lagunes d'épuration pendant plusieurs jours permet la transformation d'une grande partie de la pollution soluble en pollution particulaire, facile à éliminer par la chaux. En effet, les essais de coagulation-floculation ont montré que le chaulage des eaux, à la sortie de la station, donne des rendements d'épuration importants de la matière organique, de la turbidité et du phosphore, à pH = 11 environ. Par ailleurs, le chaulage à ce même pH permet de bénéficier du pouvoir désinfectant de la chaux et d'obtenir un effluent épuré très clair et apte au recyclage dans le circuit de transport - lavage des betteraves, à l'intérieur de l'usine.