Your browser does not support JavaScript!

Epecuen, ravagée par les eaux et la folie des hommes

30 octobre 2012 Paru dans N°355 - à la page 141 ( mots)

Certaines d'entre elles ont été attaquées, ensevelies, ou désertées, d'autres ont brûlé. Il y en a même qui n?ont jamais été habitées. Mais dans tous les cas, et ou qu'elles se situent de par le monde, les villes fantômes fascinent autant qu'elles intriguent. Epecuen, ravagée par les eaux et la folie des hommes, n?échappe pas à cette règle.

Cet article est réservé aux abonnés, pour lire l'article en entier abonnez vous ou achetez le
Acheter cet article Voir les abonnements