Your browser does not support JavaScript!

Jaouad Elghabi, 30 decembre 2018 Paru dans N°417 - à la page 123

Le chenal algal à haut rendement (CAHR), réacteur photosynthétique où cohabitent micro algues et bactéries, se caractérise par un temps de séjour compris entre 2 et 6 jours selon Oswald (Oswald et Gootas, 1957). Les eaux usées sont acheminées à travers une piste de course où la mixture algues bactéries est maintenue en suspension grâce à une roue à palettes. Cette agitation lente permet un contact intime entre les algues et les bactéries ainsi que les nutriments (Oswald, 1988), ce qui favorise la symbiose algo-bactérienne, véritable moteur qui permet la dépollution des eaux usées.