Your browser does not support JavaScript!

30 decembre 1998 Paru dans N°217 - à la page 61

La désintégration mécanique des boues activées en excès a été étudiée dans le but d'améliorer la dégradation biologique de la matière organique. La désintégration a été réalisée au moyen de quatre machines dont les plus efficaces se révèlent être un broyeur à billes et un homogénéisateur haute pression. Lors du traitement mécanique, les micro-organismes constituant les boues activées sont détruits, façilitant leur digestion anaérobie. Celle-ci se trouve d'une part accélérée, ce qui permet de réduire le temps de séjour en digestion, et d'autre part étendue en augmentant le volume de biogaz libéré et en réduisant la quantité de boues digérées à éliminer