Your browser does not support JavaScript!

27 février 1997 Paru dans N°199 - à la page 28

Pour palier le déficit croissant des ressources en eaux souterraines, les eaux de surface sont aujourd'hui de plus en plus utilisées comme ressources destinées à la consommation humaine. Cependant, ces eaux posent souvent des problèmes de qualité : turbidité variable, micro polluants tels que les pesticides, germes microbiens, produits azotés... . Des traitements très complexes sont alors nécessaires pour satisfaire aux exigences de qualité des consommateurs. Ces problèmes ont ainsi favorisé le développement des procédés membranaires, tels que la micro filtration (MF), l'ultrafiltration (UF), la nanofiltration (NF) et l'osmose inverse (OI).