Your browser does not support JavaScript!

31 octobre 2014 Paru dans N°375 - à la page 5

Les installations de méthanisation par voie sèche sont utilisées pour traiter des déchets organiques dans un but de production d'énergie. Afin de les exploiter au mieux, les opérateurs industriels ont besoin d'informations sur les processus physiques et biologiques qui surviennent dans ces installations. Leur objectif est d'obtenir une biodégradation anaérobie optimale de la matière organique des déchets, afin d'augmenter la quantité de biogaz produite et par ce fait d'augmenter la rentabilité des installations. Pour atteindre cet objectif, parmi de nombreux paramètres intervenant dans ce procédé, l'optimisation des transferts hydriques et de la répartition de l'humidité au sein de ces installations, paraissent comme des paramètres essentiels à maîtriser. Des techniques de traçage ont été employées afin de caractériser les transferts hydriques au sein des déchets agricoles, au cours de leur digestion anaérobie. Mots clés : transferts hydriques, hydrodynamique, digestion anaérobie par voie sèche.