Your browser does not support JavaScript!

30 decembre 1998 Paru dans N°217 - à la page 45

En Europe et aux Etats-Unis, les deux principales voies de valorisation des boues concernent l'épandage agricole et l'incinération avec récupération d'énergie. Améliorer sans cesse la qualité des boues en réduisant , à la source, les rejets en éléments traces métalliques et micro-polluants organiques fait partie de la gestion rationnelle de l'exploitant, ce qui lui assure, pour partie, la pérennité de la valorisation agricole des boues. Mais changer l'image des boues pâteuses, en modifiant leur aspect physique, permet d'accroître le facteur d'acceptation sociale des boues car elle peut être transformée en un nouveau matériau sous la forme de granulés de quelques millimètres de diamètre, faciles à épandre et suffisamment friables pour répondre à l'intérêt agronomique. Le séchage thermique maîtrisé est dorénavant à la fois une vraie technologie de réduction de masse et de volume des boues, et une filière de recyclages potentiels vers de nombreux segments de l'agriculture. Cette technique optimise, d'une manière globale, les coûts de transport, de stockage, de mise en oeuvre et simplifie singulièrement la vie des exploitants en leur évitant les délicates contraintes d'entreposage des boues pâteuses mal stabilisées. Elle répond parfaitement à la notion de filière alternative pour les boues, lorsque ces dernières font l'objet d'une contamination passagère.